La levure alimentaire -2e partie , B12, MSG et information nutritionelle

L’article d’aujourd’hui est une question posée sur notre page Facebook – et la question est de savoir si la levure nutritionnelle est vraiment un aliment sain ,à consommer régulièrement …
Étant une personne adepte et qui consomme la levure nutritionnelle depuis des décennies, je veux adresser les mythes et la désinformation flottant autour de ce super-aliment. Donc, je vais m’adresser à au meilleur de ma capacité, ainsi que vous fournir les recherches en sciences de la nutrition
La première moitié du poste expliquera ce que la levure nutritionnelle est, comment elle est faite, et comment elle est utile – ensuite la seconde moitié abordera certaines des critiques contre la levure alimentaire, et pourquoi je pense que ces critiques sont injustifiées.

– Allons-y …

 

La levure a une histoire qui remonte aux anciens Égyptiens, du moins en termes de sa présence dans leur alimentation . Lorsque la plupart des gens pensent à la levure, ils se réfèrent à la forme active de la levure, utilisée pour lever le pain. La levure alimentaire est différente parce qu’elle est chauffée et inactive. Rappelez-vous de ces distinctions, car il sera important plus tard dans ce post.

Il existe deux principaux types de levure alimentaire qui sont souvent confondus:
La levure de bière. Ce type de levure est cultivé à partir de houblon (un sous-produit du brassage de la bière), et est présente depuis que la fabrication de la bière a commencée … et peut être consommée par l’humain ou utilisée pour fortifier d’autres produits ou même donné aux animaux de compagnie.    L’autre est …

Levure alimentaire. Celle -ci est habituellement cultivée à partir de la canne à sucre, de la mélasse brute ou de la pulpe de bois. Elle est cultivée spécifiquement pour la consommation alimentaire humaine.
La levure est un micro-organisme unicellulaire qui se nourrit de sucre. Elle a besoin des mêmes vitamines et acides aminés que nous les humains, cependant, parce que la levure nutritionnelle est cultivée sur les aliments sucrés manquant de certains nutriments, la levure est obligée de fabriquer ses propres acides aminés et vitamines grâce à des réactions biochimiques.

Pourquoi en consommer?

Levure nutritionnelle a souvent été classée comme un super aliment et pour une bonne raison! Elle est très riche en nombreux nutriments de base tels que:

-Une forme complète de vitamines B
-Chromium, qui peut aider avec la perte de poids
-Seize acides aminés différents, excellents pour la construction et réparation musculaire.
-Plus de quatorze minéraux clés
-Dix-sept vitamines (à l’exclusion des vitamines A, C et E).
-Excellente source de phosphore

Plus que jamais, nous avons besoin de vitamines B
La levure nutritionnelle est riche en thiamine, riboflavine, niacine, vitamine B6, folate et en merveilleuse et importante vitamine B12 (plus sur celle-ci dans un instant.) Ces vitamines B interagissent ensemble, en vous fournissant de l’énergie et aider à maintenir de bonnes fonction cérébrale. Entre autres fonctions importantes, elles sont essentielles pour des cheveux beaux et sains.
En fait, les vitamines B «portent beaucoup de chapeaux» en termes des rôles qu’elles jouent dans notre corps. En plus de la production d’énergie, des fonctions cérébrales et de la reconstruction des cheveux, elles ont également un impact sur la combustion des graisses, le sommeil et bien plus encore. De plus, les vitamines B sont souvent épuisées pendant le stress – que nous subissons tous – et certains d’entre nous plus que d’autres! Ce qui nécessite une consommation quotidienne d’aliments riches en Vitamine B. Plus une alimentation est malsaine, plus il y aura de carences en vitamines B.

 

 


La Fameuse B12
Une carence en B12 peut être identifiée par des symptômes de fatigue, problèmes de vision et douleur à la bouche. La B12 aide à créer des cheveux, des ongles forts et une peau saine, il aide à maintenir un système digestif optimal. La B12 réduit la fatigue et maintient un bon système nerveux central, minimisant ainsi les effets du stress. Comme avec les autres vitamines B, votre intestin peut les fabriquer et les synthétiser lorsque votre écosystème intérieur est équilibré avec un ratio sain de probiotiques.
On a longtemps cru que la levure nutritionnelle contenait de la vitamine B12, naturellement – ceci est faux. Contrairement à d’autres micro-organismes, comme les probiotiques, la levure ne peut pas produire de vitamine B12. La levure alimentaire est donc enrichie de vitamines du complexe B dont la B12. Ceci est quand même un bon aliment qu’on doit consommer et qui compte comme une bonne source de B12
Finalement, en tant que végétalien je ne compte pas uniquement sur la levure nutritionnelle pour mes besoins en B12. Étant une une vitamine importante il faut être vigilant et varier les sources.
Personnellement, je m’assure de consommer de bons probiotiques, de la levure alimentaire, des algues marines et ses micro algues d’eau douce comme la spiruline et chlorelle .Les algues sont aussi d’excellente sources de protéines !

 

Un apport important en protéines
Un autre aspect positif sur la levure est qu’elle contient 71% de protéines. Ce qui est très impressionnant pour un aliment végétal – de par sa composition équilibrée en acides aminés, peut énormément aider à maintenir un cerveau, un corps et des muscles en santé.
Personnellement, sa richesse en protéines est un élément appréciable de la levure alimentaire parce que trop souvent dans les mentions riches en protéines retrouve-t-on gras ,huiles et glucides , comme dans les noix et graines .Par exemple, les noix et les graines sont souvent mis de l’avant pour leurs teneur en protéines, mais ils contiennent beaucoup plus de matières grasses que ne le font les protéines réelles.
Les légumineuses, comme les haricots et les lentilles, sont également appréciés pour leur teneur en protéines, mais ils contiennent en fait beaucoup plus de glucides que de protéines. La Levure alimentaire elle, est unique en ce sens .Elle est un aliment riche en protéines, faible en gras et en glucides, et très facilement digérée.
(Les noix et légumineuses sont de bons aliments quand même, on vous aime haricots et noisettes !)
Bien que je sois convaincu que les gens ont tendances à surestimer et surconsommer les protéines, la levure est une excellente source d’acides aminés qui aident à la production des protéines, dans un bon équilibre alimentaire.

 


Ce que la recherche dit
Bien que cet article se concentre sur la levure alimentaire, la plupart de l’histoire et de la recherche a été menée sur sa cousine, la levure de bière. Cependant, étant donné que leurs compositions nutritionnelles sont très semblables, nous pouvons extrapoler ces allégations / bénéfices sur la levure alimentaire en se basant de ces études.
L’un des premiers travaux de recherche remonte à l’époque de la guerre civile espagnole. Au cours du deuxième hiver de la guerre de 1937, il y eut une carence généralisée en niacine (la vitamine B3) – aussi appelée «pellagre» – de nombreux autres troubles neurologiques se manifesta.
En donnant de la B3 aux victimes, les médecins de l’époque ont pu traiter la pellagre. Cependant, aucunes améliorations sur les troubles neurologiques. Toutefois, dès qu’on commença à donner de la levure de bière aux personnes atteintes, on nota des améliorations significatives. La conclusion de cette recherche était que les problèmes neurologiques présents n’étaient pas dû à une carence spécifique en B3, mais plutôt de l’absence d’un élément clé du complexe B qui était quant à lui présent dans la levure de bière.
Une autre étude australienne où des enfants atteints de phénylcétonurie avaient de bas niveaux de sélénium dans le sang, cet important minéral anti-cancer et antioxydant qui a largement disparu, dû à l’appauvrissement des sols (merci à l’agriculture industrielle).
Suite à une prise de levure de bière quotidienne pendant six mois, les enfants ont été testés à nouveau et on a constaté que les 50mcg présent dans les portions de levure de bière ont suffisamment augmenté leurs niveaux de sélénium.
Enfin, une étude a été réalisée sur un groupe de huit diabétiques non insulino-dépendants, où ont été soumis à des prises de levure de bière, riche en chrome. Résultats chez tous les individus : la production d’insuline a diminué et la sensibilité de la glycémie s’est améliorée. Le cholestérol et les lipides totaux ont également chutés, ce qui pourrait expliquer la composante de perte de poids de la levure alimentaire.
Un excellent résumé de ces trois pièces de recherche et les citations d’étude peuvent être trouvés ici. Construire la force ou le muscle.

 

Est-ce que toutes les levures sont bonnes pour nous ?
Certaines levures vivent dedans et sur nous. Elles se trouvent dans les cavités buccales, le tube digestif, et sur la peau. Dans un système biologique sain, la présence de bactéries utiles maintient les levures en équilibre. Les femmes qui prennent des antibiotiques peuvent avoir souffert d’une infection à levures par après, dû au déséquilibre du microbiôme, voilà une conséquence directe des pertes de bonnes bactéries amies.
Les infections post-antibiotiques de levure se produisent parce que les antibiotiques tuent plus que juste les bactéries nocives dans votre corps. Ils tuent aussi les bactéries bénéfiques. Le résultat est souvent une Candidose.

Le Candida Albicans est définitivement une mauvaise levure. Le Candida prive votre corps de nutriments essentiels comme le fer et d’autres minéraux et provoque aussi de l’acidité. À moins que sa source d’alimentation ne soit éliminée, Candida Albicans peut prendre le contrôle et détruire lentement votre système digestif, votre immunité et vous vider de votre énergie et votre santé – entraînant souvent les symptômes suivants:

-Fatigue après avoir mangé
-Constipation, diarrhée ou autres formes d’irrégularités intestinales
-Sentiments de colère, de dépression, d’agression ou d’anxiété après avoir mangé
-Les sautes d’humeur
-Cerveau embrouillé
-Cravings pour les glucides simples
-Infections cutanées
-SPM
-Perte de mémoire
-Sueurs nocturnes
-Allergies alimentaires
-Vertige
-Se sentir « ivre » après un repas riche en hydrates de carbone
-Les infections fongiques répétées comme le pied d’athlète
-Douleur articulaire
-Sensibilité aux environnements extrêmes
-La douleur chronique
-Reflux acide

Le Candida albicans peut être un acteur majeur dans un certain nombre de conditions de santé, tels que le syndrome du côlon irritable, l’alcoolisme, les troubles anxieux, les allergies alimentaires, la sclérose en plaques, l’asthme et une foule d’autres conditions auto-immunes.

  Les levures ne sont pas toutes  égales
La levure alimentaire est une souche de levure entièrement différente – également connue sous le nom de Saccharomyces cerevisiae – et n’a pas de relation ou de connexion à la candida albicans. En plus d’être une souche différente, elle est chauffée et n’est donc pas une levure « active’’. Donc , elle n’a aucun effet sur le Candida que ce soit positif ou négatif. Votre corps le traite comme un aliment. Merveilleux !
Bien qu’il y ait ceux qui soutiennent que la levure nutritionnelle n’est pas bien tolérée par ceux qui ont un infectionn a la Candida albicans, aucune de science ou de recherche pour appuyer cette affirmation – et pas même une explication scientifique. Parce que la levure est désactivée, ce que nous avons laissé dans le produit fini est juste un assortiment de vitamines et de minéraux, surtout des macronutriments tels que les protéines, les glucides et un peu de graisse.
Si votre nourriture ou une boisson contient la levure, ou utilise la levure dans son traitement, cela ne signifie pas que c’est une mauvaise levure. La levure alimentaire en est la preuve.

 


Trop de phosphore?
Certaines critiques soutiennent que la levure nutritionnelle contient trop d’un certain macro-minéral, le phosphore.
Extrait du livre, Healing with Whole Foods:

« La levure est exceptionnellement riche en certains nutriments, et déficiente dans d’autres qui sont nécessaires pour l’équilibre. La teneur élevée en phosphore de la levure, par exemple, peut déséquilibrer le calcium dans le corps, c’est pourquoi certains fabricants de levure ajoutent maintenant du calcium. « 

Le raisonnement ici est que le phosphore est un minéral formant un acide, et trop d’acidité peut créer un déséquilibre du pH, pour tamponner le surplus d’acidité le corps va alors puiser dans nos réserve de calcium. Il faudrait en consommer des tonnes chaque jour pour que cela devienne un problème. De toute façon p, ont consomment souvent la levure nutritionnelle avec des aliments riches en calcium, ce qui équilibre. Par exemple, on consomme souvent la levure avec le chou vert kale – comme dans ma Salade Alcalinisante  ci bas – et comme vous le savez, le chou vert kale st l’une des légumes les plus riches en calcium.

 

 

 


Vous dites Glutamate Monosodique?
La dernière – et peut-être la plus épouvantable – critique de la levure nutritionnelle est qu’elle contiendrait des composés analogique au GMS, qui est une toxine bien connue qui endommage le cerveau.
Par conséquent, est-ce que la levure nutritionnelle endommagera votre cerveau?
Voyons …
La levure alimentaire est différente des additifs de levure, souvent désignés sous des noms étranges tels que «extrait de levure autolysée» et autres.
La levure naturelle, sans additifs, contient environ 6 à 11% d’acide glutamique naturel, l’un des acides aminés non essentiels, puisque notre corps peut le produire.
Notre corps est capable de gérer une certaine quantité de cette forme de glutamate. Il est sous une forme liée, qui est naturellement décomposé en sa forme libre afin qu’il puisse pénétrer dans la circulation sanguine et être traité par le foie pour être enfin utilisé par le cerveau.
Les récepteurs du glutamate ont été plus récemment localisés dans de nombreuses autres parties du corps, y compris les poumons, les seins, le cœur et les articulations. Lorsque le glutamate naturel est décomposé comme il se doit, lentement et comme la nature l’a prévu, il ne devrait pas y avoir de problème, sauf si nous sommes nés avec une incapacité de traiter correctement le glutamate.
Le problème réside probablement dans le fait qu’aujourd’hui, nous sommes bombardés avec des aliments transformés qui contiennent plusieurs sources de glutamate libre, c’est-à-dire traité, qui est la composante nocive et toxique du MSG.
Il est nocif parce que c’est une forme qui n’a pas besoin d’être digérer, permettant à de grandes quantités d’entrer dans la circulation sanguine immédiatement, et aussi parce qu’il contient d’autres formes de glutamate libre, tel l’acide pyroglutamique, et l’acide D-glutamique qui sont cancérigènes. En fait, notre cerveau a de nombreux récepteurs de l’acide glutamique et certaines zones, comme l’hypothalamus, n’a pas de barrière hémato-encéphalique imperméable, de sorte que l’acide glutamique libre peut entrer dans le cerveau, endommageant et parfois tuant les neurones.
Donc l’acide glutamique libre est une préoccupation réelle et légitime -. Dans les recherches, on constate que la levure alimentaire n’est pas riche en glutamate ajoutée artificiellement ou qui produit de l’acide glutamique libre et n’est donc pas dans cette catégorie. Ce sont les nombreuses formes d’«arômes artificiels» et extraits de levure trouvés dans les aliments transformés que nous devons éviter.
Adieux, mythes sur la levure alimentaire
Espérons que cet article vous aide à comprendre tout ce que vous devez savoir sur la levure nutritionnelle et aide à faire disparaître certains mythes comme quoi que la levure peut être néfaste pour nous. Je me rends compte que je vous ai donné beaucoup d’informations, alors s’il vous plaît prenez le temps de lire attentivement laissez-moi savoir si vous avez des questions.
D’un point de vue anecdotique, je tiens à conclure en disant que je consomme de la levure alimentaire, très régulièrement depuis des années, et je n’ai connu aucun problème de santé. Donc, selon mon expérience et la validation par la recherche ainsi que par l’information nutritionnelle que j’ai fournie nous indique que cet aliment a beaucoup d’avantages sur la santé.
Bien sûr, la vérité en dessous de tous ses conseils est que vous devenez plus sensible aux effets des différents aliments et que vous apprenez à écouter votre corps de mieux en mieux – vous savez instinctivement quand un aliment fonctionne bien dans votre corps. Ou quand il est temps de l’éliminer.
Avec ces informations vous pouvez, comme moi, consommer cet aliment merveilleux et en saupoudrez vos aliments sans culpabilité !

0[lt_recipe name= »Salade de Kale superalcalinisante et ultra facile! » servings= »2″ prep_time= »10 MIN » total_time= »10 MIN » difficulty= »easy » print= »yes » image= »https://betteetcarde.com/wp-content/uploads/2017/02/kalesalad211-275×300.jpg » ingredients= »Ingrédients;1 botte de kale lacinato;Une pincée de sel de mer;1 petit avocat;3 c. Levure alimentaire;Piment de Cayenne, au goût;2 poigné de vos pousses préférées(j’adore le brocoli germé);1 tomate, en cubes;Jus d’un citron;1-2 cuillères à soupe. Flocons de dulse (totalement facultatif);Poignée d’aneth, persil ou coriandre, ou combinaison (facultatif) » ]Détachez les feuilles de chou frisé de la tige ,déchirer et les placer dans un bol à mélanger.;Ajoutez une pincée de sel de mer, et déchirer en morceaux;Enlevez le noyeau et déposer a chair d’avocat dans un bol, et  »masser  » le chou frisé avec l’avocat et le jus de citron.;Ajoutez la levure nutritionnelle et le poivre de Cayenne.;Ensuite, ajoutez les pousses , les tomates et les flocons de dulse, les herbes fraiches et ajoutez plus de sel de mer, si désiré.[/lt_recipe]

 


Articles reliés:

La levure Alimentaire, Part 1 : amie du système immunitaire

Les aliments lacto fermentés, ennemis de la maladie

 

References

Grande Covian F. Vitamin deficiencies during the Spanish Civil War in Madrid: a reminiscence. Acta vitaminologica et enzymologica (1982) 4(1-2):99-103.

Lipson A, et al. The selenium status of children with phenylketonuria: results of selenium supplementation. Australian paediatric journal (1988) 24(2):128-31.

Offenbacher EG, Pi-Sunyer FX. Beneficial effect of chromium-rich yeast on glucose tolerance and blood lipids in elderly subjects. Diabetes (1980) 29(11):919-25.

Americannutritionassociation.org/newsletter/free-glutamic-acid-msg-sources-dangers

Click here to add a comment

Leave a comment: